Contrôle émissions de CO2

 


Adv_Ciel_0066.jpgLa différence des tendances énergétiques entre les pays développés et les pays en voie de développement amène à des prévisions divergentes en terme d’émissions de CO2.

 

Les Perspectives énergétiques mondiales reposent sur un certain nombre d'hypothèses afin de pouvoir établir une vision de la situation énergétique mondiale en 2030. Les principales hypothèses sont la croissance de la population mondiale, de l'économie, de la demande en énergie et des sources d'énergie.

 

Malgré des prévisions d’améliorations majeures de l’efficacité énergétique dans le domaine des transports, de l'industrie, de l'habitat etc., les prévisions d’émissions de CO2 dues à la consommation d’énergie anticipent une augmentation de 28 % à l'horizon 2030.

 

L’augmentation des émissions resterait inférieure à la croissance totale de la demande énergétique (35 %), du fait de la part croissante du nucléaire et des énergies renouvelables, du gaz naturel et de la diminution de la part relative du charbon. Nos prévisions d’émissions de CO2 sont inférieures à celles publiées par l'Agence Internationale de l'Energie dans son Cas de Référence  2008  et ce du fait  de la prise en compte de  la forte amélioration de l'efficacité énergétique et d’une gamme d’énergies à plus faible teneur en carbone.

 

La différence des tendances énergétiques entre les pays développés et les pays en voie de développement amène à des prévisions divergentes en termes d’émissions de CO2.

 

Aux Etats-Unis, il est prévu une baisse des émissions de CO2 dans un futur proche,  à un rythme d'environ 0,6 % par an entre 2005 et 2030. Cette baisse résulterait de la légère diminution de la demande énergétique associée à l'utilisation d’énergies à plus faible teneur en carbone et à la pénétration croissante de technologies plus efficaces énergétiquement. D’ici 2030, les États-Unis devraient avoir réduit leurs émissions de 15 % par rapport à 2005.

 

De la même façon, l'Europe devrait réduire ses émissions de CO2 dans les mêmes proportions.

 

La Chine, au contraire, devrait faire face à une forte augmentation de ses émissions de CO2, afin de satisfaire les besoins croissants en énergie pour la production d'électricité, le secteur des transports et l'industrie. On s’attend à ce que les émissions de CO2 de la Chine augmentent d’environ 70 % d’ici à 2030. Cette augmentation résulterait de la croissance de la demande énergétique et de l'utilisation intensive et croissante du charbon.

 

En 2030, les émissions de CO2 de la Chine seraient équivalentes à celles des États-Unis et de l'Europe réunis, et représenteraient environ 25 % des émissions mondiales de CO2.